Information détaillée concernant le cours

[ Retour ]
Titre

D2 - L’analyse qualitative des données en sciences de l’éducation: apports et limites de la sémiotique peircienne

Dates

27 janvier 2023

Responsable de l'activité

Greta PELGRIMS

Organisateur(s)/trice(s)

Prof. Valérie Lussi Borer, UNIGE ; M. Yann Volpé, UNIGE

Intervenant-e-s

Prof. Gérard Bourrel, Université de Montpellier ; Dre Agnès Oude Engberink, Université de Montpellier 

Description

Cette journée EDSE aura pour thème l'analyse des données en recherche qualitative. Bien souvent les jeunes chercheurs/euses se retrouvent face à une vaste étendue de possibles d'analyse. Arriver à se repérer dans cet ensemble d'approches et méthodes multiples et variées est chronophage et énergivore et demande parfois de saisir et d'intégrer des codes scientifiques pointus de manière à saisir toutes les nuances existantes. Parfois même, certaines propositions théoriques semblent proches l'une de l'autre, tout en mobilisant chacune un vocabulaire différent pour désigner de mêmes idées ou de mêmes processus. Gérard Bourrel et Agnès Oude-Engberink proposent d'utiliser la sémiotique peircienne de manière à tendre vers une plus grande harmonisation des processus d'analyse en recherche qualitative. Selon eux, ce qu'ils nomment comme une phénoménologie sémiopragmatique, permettrait de trouver un équilibre entre créativité et rigueur scientifique, notamment grâce à une saisie et une description fines de toutes les étapes du processus d'analyse. Le dispositif de travail proposera d'aborder les questions suivantes: quelle est la diversité des approches et méthodes d'analyse qualitatives? En quoi divergent-elles ou convergent-elles? Quels sont les apports de Peirce dans le champ de la sémiotique? Qu'est-ce que la phénoménologie sémiopragmatique? Quels sont ses apports et ses limites?

Lieu

UNIGE

Information
Places

30

Délai d'inscription 26.01.2023
short-url short URL

short-url URL onepage