Information détaillée concernant le cours

[ Retour ]
Titre

D3 – Dévolution, involution, révolution: entre engagement et neutralité en formation institutionnelle (journée EDSE-RE 28)

Dates

15 novembre 2024

Responsable de l'activité

Ecaterina Bulea Bronckart

Organisateur(s)/trice(s)

Pre Isabelle Collet, UNIGE Dr Jean-Charles Buttier, UNIGE

Intervenant-e-s

Marion Van Brederode, UNIGE Sarah Scholl, UNIGE Giorgia Magni, UNIGE Elena Pont, UNIGE Aurélie De Mestral, UNIGE Sosthène Meboma, UNIGE Barbara Fouquet-Chauprade, UNIGE Georges Felouzis, UNIGE Samuel Charmillot, UNIGE Ania Tadlaoui, UNIGE Camille Roelens, Unil Gaël Pasquier, Paris Est Créteil Leslie Fonquerne, Univ. de Toulouse Agnès Földhazi, HETS-GE Isabelle Collet,UNIGE Jean-Charles Buttier, UNIGE Emmanuel Sander, UNIGE Ecaterina Bulea-Bronckart, UNIGE Maïtena Armagnague, UNIGE Sandrine Aeby Daghé, UNIGE

Description

Cette journée d'étude vise à mettre en discussion les concepts mobilisés dans le numéro 28 de Raisons éducatives, à savoir la dévolution, la révolution mais aussi l'involution (ce dernier étant moins usuel dans le champ des sciences de l'éducation). La coordination a fait le choix de proposer ces trois concepts aux auteurs et autrices de ce numéro afin de questionner les postures d'engagement et de neutralité en formation professionnelle. La journée abordera ainsi des questions centrales telles que la neutralité axiologique alors que le cadre institutionnel appelle à transmettre des valeurs dans un cadre éducatif démocratique qui promeut la dévolution. Comment l'école s'accommode de velléités révolutionnaires (à l'échelle d'individus ou de collectifs)? L'objectif est de susciter des échanges entre les auteurs/trices et le public (dont les doctorant·es) pour susciter du débat autour des notions proposées à la discussion ainsi que sur les sujets traités par les communications. Les discussions étudieront comment des questions se sont transformées récemment dans la formation ou dans l'agir des personnels d'éducation et de formation: les questions genre ou la laïcité mais aussi la résistance à aborder des questions qui restent encore sensibles voire taboues (l'éducation à la sexualité, les questions intersectionnelles et plus précisément touchant à la décolonisation). La question de l'agir enseignant est ainsi au cœur de cette journée puisque les notions de pouvoir d'agir, d'empowerment ou d’encapacitation seront largement travaillées, notamment sous l’angle des savoirs.

 

Lieu

UNIGE

Information
Places

80

Délai d'inscription 31.10.2024
short-url short URL

short-url URL onepage