Information détaillée concernant le cours

Titre

Domaine 3: Comment intervient le discours dans la fabrication des savoirs et dans les apprentissages ?

Dates

10 novembre 2017

Responsable de l'activité

Laurent Filliettaz

Organisateur(s)

Ecaterina Bulea Bronckart, UniGe; Laurent Gajo, UniGe; Bernard Schneuwly, UniGe; Sabine Vanhulle, UniGe

Intervenant(s)

Kristine Balslev, Université de Genève

Ecaterina Bulea Bronckart, Université de Genève

Dominika Dobrowolska, Université de Genève

Laurent Filliettaz, Université de Genève

Laurent Gajo, Université de Genève

Anne Grobet, Université de Genève

Martine Jaubert, Université de Bordeaux

Alain Rabatel, Université de Lyon

Vanessa Rémery, Université de Genève

Christophe Ronveaux, Université de Genève

Bernard Schneuwly, Université de Genève

Sabine Vanhulle, Université de Genève

Ivana Vuksanovic, Université de Genève

Description

Cette journée est consacrée à la problématique du rôle que joue le langage, et particulièrement le discours, dans la construction, la transmission et l’appropriation des savoirs. Comme l’ont montré diverses recherches issues des sciences de l’éducation (didactiques, formation des enseignants, formation des adultes) et de la linguistique appliquée, les savoirs s’élaborent, se réélaborent, se transmettent et s’apprennent dans des interactions particulières, ayant lieu dans des cadres scolaires ou professionnels. Or, ces cadres et les interactions qui s’y déploient sont en même temps des situations de communication, des situations où les discours entre protagonistes occupent une place fondamentale. Quelles sont les caractéristiques de ces interactions communicatives formatives ? Quelle est la spécificité des discours qui s’y déploient ? Comment circulent les savoirs au cours de ces interactions et comment se transforment-ils ? Ces savoirs sont-ils mis en discours de la même manière selon qu’ils sont scolaires, disciplinaires, professionnels, etc. ? Enfin, quel est le rôle du discours dans cette circulation des savoirs et dans l’appropriation de ces derniers par les élèves ou les formés ? 

 

Pour aborder ces questions, seront caractérisées et analysées des interactions relevant de trois contextes éducatifs : des interactions en contexte scolaire (monolingue et plurilingue) ; des interactions en situation de formation professionnelle initiale ; des interactions en situation de formation à l’enseignement. Les analyses croiseront, sur le plan méthodologique, des apports issus de plusieurs champs disciplinaires, en particulier : la linguistique appliquée, l’analyse du discours, la didactique, les sciences du travail et de la formation. Au cours de la journée, on se donnera ainsi les moyens :

a) D’approfondir la notion de « savoir », dans la mesure où les interactions concernées mobilisent des savoirs disciplinaires enseignés à l’école ou à l’université, mais aussi des savoirs praxéologiques nécessaires à la réalisation de tâches, à la résolution de problèmes ou à l’analyse réflexive des réalités professionnelles et de leurs enjeux.

b) De revisiter la notion de « discours », en tant qu’activité de langage et de communication qui se déploie au sein des interactions, et qui renvoie à des usages spécifiques d’énoncés traitant de savoirs déjà là ou à construire.

 

ATTENTION: Veuillez vous inscrire aux ateliers auprès de Orianna Franck (un le matin et un l’après-midi) avant le 1er novembre 2017. Des données et des consignes de travail vous seront ainsi fournies à l’avance par les organisateurs de chaque atelier. (voir le descriptif pour plus de précision) 

 

Programme et descriptif: >> télécharger <<

 

 

Lieu

Genève, MR040

Information

ATTENTION: En cas d’empêchement, n’oubliez pas d’annuler votre inscription à l’activité auprès d’Orianna Franck. Sans désistement au moins 24h à l’avance, vos repas nous seront facturés, et non remboursés. Nous devrions alors vous demander (sauf cas de force majeur) de régler ce montant de 20.-

Places

50

Délai d'inscription 10.11.2017
short-url short URL