Titre

Tâches scolaires et conceptions de l'apprenant: influences sur les choix, la combinaison et la mobilisation de procédures

Auteur Géry Marcoux
Directeur /trice Marcel Crahay
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Malgré les nombreux efforts des enseignants, les résultats des élèves de 10-12 ans aux évaluations nationales et internationales concernant la résolution des tâches complexes -au sens large- ne sont pas toujours à la hauteur des espoirs placés et du temps d’enseignement engagé. Les recherches menées tant en Suisse romande (e.g : Guignard & Christinat, 2007) qu’en Communauté française de Belgique (e.g : Crahay & Detheux, 2005 ; Rey, Carette, Defrance & Khan, 2003) ont permis de mettre en évidence -non seulement la difficulté des élèves à résoudre des tâches complexes mais plus précisément- la sous-utilisation et le sous-contrôle, dans des situations qui exigent le choix et la coordination de procédures, de certaines connaissances procédurales pourtant maitrisées en situation simple. Ces résultats confortent l’idée que les élèves échouent à résoudre certains problèmes non pas parce qu’ils ne maitrisent pas les procédures requises, mais parce que leur décodage de la situation n’évoque pas la ou les procédures idoines. Dès lors, l’étude fine du mode de résolution des tâches scolaires -et partant de la construction d’une représentation appropriée de celles-ci- semble une étape déterminante pour comprendre la performance. Alliant les apports de l’apprentissage autorégulé (cf. Boekaerts, Pintrich & Zeidner, 2000) et du modèle de l’apprentissage adaptatif (cf. Boekaerts, 1992) à un outil d’évaluation diagnostique de résolution de tâches complexes inspiré de Rey et al. (2003), nos travaux de thèse tentent de répondre aux interrogations concernant la construction et l’évolution tant du décodage que des représentations que l’élève se fait de la tâche proposée. Comprendre la relation entre ces représentations construites ponctuellement en situation et leur influence sur le choix, la combinaison et la mobilisation des stratégies cognitives et métacognitives requises par la résolution de tâches complexes nous parait essentiel non seulement d’un point de vue théorique pour les sciences de l’éducation mais également d’un point de vue pratique pour les enseignants. Bibliographie : - Boekaerts, M. (1992). The adaptable learning process : Initiating and maintaining behavioural change. Applied Psychology: An International Review, 41(4), 377-397. - Boekaerts, M., Pintrich, P. R. & Zeidner, M. (2000). Handbook of self-regulation. San Diego, CA: Academic Press. - Crahay, M. & Detheux, M. (2005). L’évaluation des compétences, une entreprise impossible ? Résolution de problèmes complexes et maitrise de procédures mathématiques. Mesure et évaluation en éducation, 28(1), 57-78. - Guignard, N. & Christinat, C.T. (2007). Mathématiques. Les élèves romands entre connaissances et compétences. Le point sur la recherche. Février. Neuchâtel : IRDP. - Rey, B., Carette, V., Defrance A. & Kahn, S. (2003). Les compétences à l’école. Bruxelles : De Boeck.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing