Titre

Variabilité des contraintes et de leurs effets sur es pratiques enseignantes dans différentes institutions (classes ordinaires et spécialisées, centres de jour) - le cas de l'enseignement de l'addition en 1P.

Auteur Céline Marechal
Directeur /trice Jean-Luc Dorier
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Ma recherche se focalise sur l’enseignement de l’addition à l’école primaire durant une année scolaire dans des classes «ordinaires » et spécialisées ainsi que dans des institutions spécialisées regroupant des élèves aux troubles de la personnalité et de l’apprentissage. Malgré des moyens d’enseignement unitaires et communément employés par chacun, il demeure dans la pratique enseignante une part de liberté quant à la programmation scolaire. C’est pourquoi il est intéressant de relever comment chaque professionnel s’y prend et de quelle manière il « apprête » le savoir sur l’axe temporel. Je tâcherai ainsi de mettre en avant les similitudes et divergences des pratiques enseignantes face à un même objet de savoir à enseigner. L’un des aspects principal de mon étude sera de définir si les contraintes institutionnelles qui pèsent sur ces différents lieux vont avoir des impacts sur les organisations didactiques et mathématiques de l’enseignement de l’addition. A cet effet, je m’ancrerai dans la théorie anthropologique du didactique (TAD) de Yves Chevallard qui « situe l’activité mathématique, et donc l’activité d’étude en mathématiques, dans l’ensemble des activités humaines et des institutions sociales » (Chevallard, 1999, p. 223).
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing