Titre

Entre démocratisation des études et gestion de la diversité: la question des élèves d'origine étrangère comme révélateur des transformations des politiques éducatives

Auteur Geneviève Mottet
Directeur /trice Jean-Paul Payet
Co-directeur(s) /trice(s) Claudio Bolzman
Résumé de la thèse Le point de départ de ce projet provient de divers questionnements relatifs aux politiques éducatives d’aujourd’hui. Les nombreux débats autour du rôle de l’Ecole, de la manière de gérer l’échec scolaire, ainsi que la « diversité » des élèves montrent à voir une conflictualité autour de l’Ecole. Ces débats et les modifications qui s’ensuivent se situent dans les préoccupations d’une société engagée dans une course à la compétitivité économique. Les études comparatives internationales telles que PISA s’inscrivent dans cette recherche de compétition et d’excellence de plus en plus attendues et prégnantes dans notre société. Ce travail souhaite analyser les transformations des politiques d’éducation et le déclenchement de ces transformations qui visaient au départ à promouvoir la « démocratisation des études » et qui pourraient se caractériser aujourd’hui plutôt par une recherche de « gestion de la diversité ». La question de l’« égalité » et celle de la « diversité » seront étudiées dans leur articulation, notamment au niveau des préoccupations accordées à chacune d’entre elles en fonction du contexte sociétal et économique, ainsi que les moments et les raisons qui ont participé d’un changement de priorités. La problématique étant très vaste et l’objet complexe, la porte d’entrée que cette recherche souhaite privilégier pour questionner ces grandes transformations est de cibler son analyse sur le rapport social aux élèves d’origine étrangère et sur le regard (discours et pratiques) porté sur eux des années soixante à nos jours. Il s’agit ainsi d’effectuer un travail de reconstruction sociologique et historique en tenant compte des contextes politiques, économiques et sociaux de la période étudiée afin de mieux comprendre les enjeux actuels qui traversent le champ scolaire. Chercher à comprendre les transformations des politiques éducatives en se ciblant sur la population des élèves d’origine étrangère comme révélateur de ces transformations paraît pertinent en raison de la perception « partagée » en direction de ces derniers comme étant une population scolaire présentant un « risque » de difficultés (scolaires et comportementales). En outre, de même qu’il est possible que la mise en place d’une politique de démocratisation des études ait favorisé l’émergence de la prise en compte de l’origine culturelle des élèves, de même, il est possible que la transformation actuelle des politiques éducatives a (aura) une incidence sur la perception et la prise en compte de ces derniers. Dans cette optique, il s’agira d’effectuer trois nouveaux types d’investigations qui enrichiront notre connaissance de l’évolution du rapport social aux élèves étrangers1. Connaissant le rôle joué par les faits divers et les « scandales », dans la transformation de la sensibilité collective, la recherche entend premièrement analyser les discours médiatiques autour de la question pédagogique (échec scolaire, intégration des élèves étrangers, violence…) en effectuant une recherche longitudinale des articles de presse (de la Tribune de Genève) des années 1970 à nos jours. Les représentations et les implicites véhiculés par les médias seront étudiés et les moments-clés périodisés. Il s’agira d’observer « ce qui fait événement » et d’analyser les « réseaux » mis en évidence. Deuxièmement, la recherche entend analyser les discours et pratiques des enseignants et comprendre comment ces acteurs, qui sont en contact direct et quotidien avec notre population, ont intégré ces nouvelles catégories (d’action et de pensée) autour de l’élève étranger. Deux types d’analyses seront effectuées, soit au moyen d’une vingtaine d’entretiens qualitatifs semi-directifs auprès de deux catégories d’enseignants, à savoir les enseignants « expérimentés » ayant vécu professionnellement la période étudiée et les « nouveaux » enseignants, ainsi qu’au moyen d’observations ethnographiques en assistant à une dizaine de conseils des maîtres. Troisièmement, afin d’avoir des regards « à postériori » de notre objet effectués par des témoins impliqués, il s’agira d’obtenir et d’analyser les discours de « témoins contemporains » investis dans la reconnaissance de l’élève d’origine étrangère et/ou impliqués dans les transformations des politiques éducatives, soit une douzaine de personnes ayant une « biographie » professionnelle impliquée dans la thématique de notre problématique et ayant un regard longitudinal de notre objet. Il s’agira de voir comment un ensemble de discours se déploie autour d’un schéma historique. Ces discours rétrospectifs permettront de considérer les matériaux étudiés dans leur mouvement et d’en cerner les ressorts et les effets.
Statut à la fin
Délai administratif de soutenance de thèse
URL http://www.unige.ch/fapse/satie/Equipe/Mottet.html
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing