Titre

Writing to share, sharing to learn: Technology-enhanced learning activities to foster professional development in initial vocational education

Auteur Giulia Ortoleva
Directeur /trice Mirielle Bétrancourt
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Ce projet de thèse se situe dans le cadre du programme de recherche Dual-t, Technologies pour la formation Professionnelle. Ce programme, financé par l’Office Fédéral de la Formation Professionnelle de et la Technologie (OFFT), étudie l’utilisation de technologies numériques pour favoriser la création des liens entre les différents contextes de formation impliqués dans l’apprentissage professionnel, notamment l’école avec son apprentissage théorique et le travail sur le terrain, axé sur l’expérience pratique des apprenants. Cette recherche se base sur le constat que l’intégration des ces deux contextes d’apprentissage, aux logiques radicalement différentes, représente un des défis majeurs rencontrés par les apprentis en formation professionnelle. L’apprentissage est un processus multidimensionnel, qui implique à la fois des dynamiques individuelles de chaque apprenant, ainsi que des dynamiques collectives, puisque les élèves font partie d’un groupe et d’un environnement social (classe). Dans la formation professionnelle initiale, la co-présence de ce deux dimensions de l’apprentissage, individuelle et collective, est particulièrement centrale, du moment où l’on retrouve ces deux aspects tant à l’école, qu’en stage. Sur le lieu de travail notamment, les élèves travaillent en équipe avec plusieurs professionnels, donc font partie d’un groupe (dimension collective), mais sont souvent les seuls encore en formation (dimension individuelle). L’apprentissage dans cette situation est plutôt pratique, et chaque élève accumule différentes expériences, en créant un parcours de formation qui est unique et propre à cet apprenti. Le défi que les écoles professionnelles rencontrent est donc de pouvoir articuler l’individualité des différentes expériences que chaque élève rencontre en stage et la nécessité d’une formation complète et équivalente, dans une situation de formation collective à l’école. Pour cette raison, dans ce projet de recherche, on considère que les activités d’apprentissage, proposées à l’école, devraient prendre en compte à la fois de la dimension individuelle et collective de l’apprentissage, afin d’intégrer les différents éléments constitutifs du développement professionnel des apprentis. Pour développer des activités pédagogiques qui articulent ces deux dimensions de l’apprentissage, individuelle et collective, on se base sur deux importants domaines de recherche : le premier, “writing-to-learn” (écrire-pour-apprendre), retient que l’activité d’écriture a, en soi, des effets positifs sur l’apprentissage, grâce aux processus de réflexion et d’abstraction qu’elle déclenche. Ce type d’activité permettrait, donc, de transformer/ créer de nouvelles connaissances. Même si typiquement l’écriture est considérée une activité individuelle, elle peut aussi être observé dans des situations collaboratives, dans lesquelles plusieurs personnes contribuent à une production commune. D’autre part, une activité d’écriture même individuelle, est toujours adressée à une audience particulière, qui lui donne son sens. Le deuxième domaine de recherche que l’on considère dans ce projet est le “Computer-supported Collaborative Learning (CSCL)” (apprentissage collaboratif assisté par ordinateur). Fondés sur les théories cognitive et socio-culturelle de l’apprentissage collaboratif, ce courant de recherche observe comment les apprenants collaborent et interagissent, avec l’objectif de créer des activités d’apprentissage assistées par ordinateur qui encouragent des interactions productives et peuvent supporter les processus cognitifs à la base de l’apprentissage. Ce projet de recherche, en considérant la littérature sur la formation professionnelle initiale, sur l’écriture pour apprendre et sur l’apprentissage collaboratif assisté par ordinateur, vise à développer des activités pédagogiques qui engagent à la fois la dimension individuelle (activité d’écriture) et la dimension collective (commentaire des pairs et discussion en classe) de l’apprentissage. Ce projet vise à étudier les effets de l’écriture et du partage d’expérience avec les pairs sur le processus et le résultat de l’apprentissage. Notre hypothèse est que ce type d’activité soutiendrait le développement professionnel des apprentis, en promouvant la compréhension des procédures, la perception d’efficacité personnelle des apprentis, et la constitution d’une identité professionnelle. Les principaux mécanismes seraient la réflexion générée par l’activité d’écriture et la variété des perspectives introduites par les pairs dans une situation. Ce projet de recherche vise, également, à formuler une série de recommandations pour le développement d’activités d’apprentissage collaboratif médiatisées, destinées aux professionnels de la formation professionnelle initiale.
Statut en cours
Délai administratif de soutenance de thèse 2015
URL http://tecfa.unige.ch/perso/ortolev0/Home.html
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing